Pièce Montée: un blog de tricoteuse !

dimanche 29 avril 2012

2002, 2012, plus ça change, plus c'est pareil

Ne soyons pas dupes !

L'élection présidentielle du 6 mai prochain est une reprise de celle de 2002. Sauf que cette fois, le FN se cache derrière le parti du président sortant, l'UMP de Nicolas Sarkozy qui sait déjà qu'il prendra une bonne raclée. Il prévoit même "battre un record" (i.e. commentaire récent de Nicolas Sarkozy sur la vie d’athlète et vu plusieurs fois à la télé ces derniers jours), record de la pire défaite pour un président sortant et ce sera sans doute bien mérité.

En effet, à force de faire des appels de phare aux électeurs du FN du premier tour, l'UMP se piège lui-même. Car le peuple de France, d'un point de vue "pragmatique", voire "utilitariste", ce n'est pas les 18% des électeurs de Marine Le Pen (un électorat, avouons-le, majoritairement masculin et blanc avec un dénominateur commun entre toutes les classes de l'électorat, c'est-à-dire la peur de l'étranger), mais les 4 Français sur 5 qui ont peur de se voir vivre dans un pays où le racisme devient banal, le rejet de l'autre, une loi.

L'analyse pourrait s'arrêter là. Exit Sarkozy, bon débarras, arrivederci, nous vous souhaitons meilleur succès à changer des couches. Mais, non. Car à force de voter contre le candidat qu'on ne veut pas, comme société, nous reculons. Et la démocratie avec...

Notre futur président, François Hollande, fait exactement ce que tout stratège politique ferait à sa place et il le dit lui-même: laisser son adversaire s’essouffler. Devant l'agitation et l'arrogance légendaires de Nicolas Sarkozy, François Hollande se donne l'image d'un président "apaisant", une nouvelle "force tranquille". Bref, c'est un combat d'images qui, au final, ne met personne en valeur. Rappelons-nous des propos de Martine Aubry ou plutôt ceux de sa grand-mère, "quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup". Flou rime aussi avec "mou".

Or, pour le 6 mai, interrogez-vous sur ce qu'est le vrai vote utile. Le vote anti-Sarkozy ou le vrai vote de contestation ? Celui-là, je vous prie de croire, ne se traduit pas par l'abstention, mais par le vote blanc ou nul. Personnellement, je n'ai rien à cirer que mon vote soit blanc, black ou beur. Je voterai donc nul en déchirant deux fois les noms des deux candidats, créant ainsi 8 bouts de papier que je glisserai dans l'enveloppe, que je glisserai à son tour dans l'urne. Si le premier tour était un 9 contre 1, le second sera un "8 contre 2", qu'on vote Hollande ou nul.

Libellés :

5 Commentaires:

Anonymous rachel a dit...

vraiment...j'ai le meme sentiment que toi...c quoi ces candidats qu'on nous presentent depuis 10 ans!!!...boudiou....on ne vote plus pour un programme...on ne vote plus pour un ideal...c un peu a cause d'eux....bref...je ne sais meme pas quoi faire le 5 mai (oui je vote samedi ici...;o))...
j'avais lu un "specialiste" qui affirmaient que les candidats actuels n'avaient pas vecu des gros drames (guerre, crise) donc qu'ils n'avaient aucune consideration pour la France...mais seuleument pour eux meme...(bon le masculin est general)

29/4/12 18:20  
Anonymous Tulipe67 a dit...

Je me retrouve dans le commentaire de Rachel, n'ayant pas la nationalité française je ne peux pas voter, mais si je l'avais je ne saurais pas quoi faire non plus :-)

30/4/12 13:56  
Anonymous Sof frankesntein a dit...

je plussoie à ce billet ! je ne peux parler que de mon champs de compétence, la culture, et je vous assure que l'évolution actuelle continuera avec Hollande, nous aurons juste un peu de marge de manoeuvre sur les conditions de la privatisation de la culture. On n'a jamais eu autant besoin que la société civile se mobilise pour faire pression sur les politiques pendant mais surtout après le vote. Drôle de période.

1/5/12 09:58  
Anonymous toto a dit...

inciter à voter blanc ou déchiré, c'est vraiment très bête. Où est la Marie qui aimait MArx? On n'est pas seul en société et déchirer des bouts de papier, c'est comme voter Marine parce qu'on n'est pas content : nul!

4/5/12 19:51  
Blogger Nancy a dit...

En effet, toto, je ne suis pas contente, mais moi, je n'ai pas voté pour Marine au premier tour et c'est justement parce que j'aime Marx qu'il m'est impossible de voter pour l'au ou l'autre des candidats restants, issus du système actuel, c'est à dire à la botte des grandes fortunes. Je persiste et signe: votez nul !

5/5/12 20:28  

Enregistrer un commentaire

<< Accueil